Dernières nouvelles: les connexions et projets significatifs redoublent de dynamisme 

Le premier atelier de formation en présentiel de l’ILC Afrique francophone, qui s’est déroulé en août 2022, a été un moment riche d’apprentissage et de camaraderie. Plus de 30 participants se sont réunis à Bujumbura, sur les rives du lac Tanganyika au Burundi.  

Après une si longue saison de réunions en ligne, les catalyseurs ont trouvé précieux d’être ensemble en présentiel : se retrouver autour d’un repas, par exemple, ou avoir des conversations qui ont renouvelé leur vision d’universitaires chrétiens ou les ont aidés à affiner leurs projets de théologie et de sciences. Ils ont également eu l’occasion d’apprendre de – et d’interagir avec – d’éminents universitaires de la région, qui se sont exprimés sur des sujets tels que : les dimensions écologiques de la foi chrétienne, le comment développer des projets de recherche, et la gestion de projet. 

Photo d'une participante à un atelier posant une question à l'aide d'un micro.

« C’était merveilleux de voir le sens de la famille qui s’est développé parmi les catalyseurs de la communauté Logos et Cosmos » , a déclaré le Dr Albert Chabi Eteka, directeur général de l’ILC en Afrique francophone. « Les catalyseurs nous ont dit qu’ils sont sortis de l’atelier avec le sentiment d’être équipés, galvanisés et spirituellement renforcés. » , renchérit toujours le directeur général de l’ILC en Afrique Francophone  

Les catalyseurs ont été rejoints lors de l’événement par sept membres du personnel de l’ILC, plusieurs mentors et un certain nombre de membres du personnel régional du GBUAF, y compris le secrétaire régional, le Dr Klaingar Ngarial. De nombreux participants sont restés pour la conférence régionale PANAF’22, qui a eu lieu au même endroit immédiatement après l’atelier de l’ILC.  

À l’avenir, nos catalyseurs, mentors et membres du personnel d’Amérique latine se réuniront pour un atelier en présentiel, du 29 septembre au 2 octobre à Santiago, au Chili. La Dr Elaine Storkey, sociologue, philosophe et théologienne anglaise, donnera les deux conférences principales. Rocío Parra, avocate conseillère du gouvernement chilien en matière de droit de l’environnement, et Ana Ávila, écrivaine scientifique mexicaine qui travaille pour Coalición por el Evangelio et l’initiative financée par Templeton, Blueprint 1543., participeront également à l’atelier. 

Entre-temps, nos catalyseurs de niveau 1 dans les deux régions suivent actuellement le cours électronique de six semaines de l’ILC, An Introduction to Science and Theology (Introduction à la science et à la théologie), qui a été mis à jour avec un nouveau contenu sur l’importance des sciences humaines et a été contextualisé pour notre région d’Amérique latine. Ces catalyseurs ont également commencé à mener une analyse et une réflexion sur leurs mouvements nationaux, leurs campus, leurs disciplines universitaires et l’œuvre de Dieu dans leur propre cœur, afin de développer leurs propres idées de projet.   

Le projet de Sandra au Mexique : Jésus est notre paix et notre justice 

Nos catalyseurs de niveau 2 ont été occupés à animer des ateliers, à planifier des conférences, à mener des recherches et à développer de nouvelles ressources dans le cadre de leurs passionnants projets sur la théologie et les sciences

Au Mexique, Sandra Márquez Olvera, étudiante diplômée, a organisé son premier atelier en juillet dans le cadre de son projet Ouvrir des chemins de justice et de paix. Comme de nombreux projets catalyseur, son projet, ainsi que de nombreux d’autres, vise à s’attaquer à un problème très réel dans son pays : la violence et les disparitions forcées associées à la soi-disant « guerre contre la drogue » au Mexique. Par le biais d’ateliers, d’un forum universitaire et d’un document de recherche, le projet de Sandra ouvrira un dialogue entre les étudiants universitaires sur la foi, la justice et la paix au Mexique et leur donnera des moyens de prendre des mesures actives pour construire la paix.  

Photo d'étudiants et de membres du personnel du mouvement national présentant des idées lors d'un atelier.

Le blog du projet de Sandra partage certains témoignages de 28 leaders, équipiers et étudiants de Compa Mexico, le mouvement national de l’IFES, qui ont participé à l’atelier de trois jours à Mexico : 

«  Je crois que nous pouvons faire quelque chose pour changer la situation d’injustice dans le pays, et cela peut commencer par de petites actions », a déclaré un responsable de cellule qui y a participé.

À la fin de l’événement, les participants ont développé des idées et des initiatives pour répondre à la violence sociale, même au niveau très local de leurs campus. 

Photo d'étudiants et de membres du personnel du mouvement national assis par terre en train de réfléchir à des idées.

« Dans un moment sombre de violence mondiale, Jésus est notre paix et notre justice », a déclaré Maritza López, collaboratrice de Compa Mexico. Elle a co-animé l’atelier avec Sandra et elle a été personnellement touchée suite au décès d’un ami de l’université qui a disparu il y a quatre ans.  « Je retire de cet atelier de nombreux défis à partager avec mes étudiants, mes amis professionnels, mon église et ma famille. Il m’a fait penser à comment nous pourrions reproduire des actions pour consolider la justice et la paix dans mon État – Tabasco, au Mexique. Merci à Dieu pour l’initiative Logos et Cosmos et aux chercheurs qui trouvent de la place dans leurs agendas personnel pour contribuer à la vie des étudiants de notre mouvement national. » 

Découvrez nos catalyseurs et leurs projets 

Les catalyseurs de l’ILC mènent actuellement 18 projets dans 15 pays de nos deux régions. Vous pouvez désormais lire des résumés de tous leurs projets sur nos nouvelles pages Web consacrées aux projets. Il existe également de nombreuses possibilités d’entendre les catalyseurs eux-mêmes.  

Dans cette vidéo de 2 minutes, Marcio Lima, professeur d’architecture au Brésil, parle de son programme de recherche sur la théologie et les arts destiné aux étudiants d’ABUB Brésil. Vous pouvez également lire ses réflexions sur la façon dont les arts et la foi chrétienne s’enrichissent mutuellement dans son article sur le blog Perspectives des catalyseurs. Enfin, vous pouvez écouter son interview dans le récent épisode du podcast Voices of IFES sur l’ILC.  

Toujours en Amérique latine, Lorena Brondani, d’Argentine, interroge des femmes universitaires chrétiennes remarquables et raconte leurs histoires au moyen de vidéos et de documents imprimés. Pour en savoir plus, lisez son article sur le blog Perspectives des catalyseurs.  

Capture d'écran d'une vidéo de Marcio Lima en train de parler

Dans notre région d’Afrique francophone, regardez cette courte vidéo du géologue Isaac Daama pour en savoir plus sur la manière dont son projet rassemble les perspectives scientifiques et chrétiennes sur les pratiques minières occultes au Cameroun.

Capture d'écran d'une vidéo montrant Isaac Daama en train de parler

Veuillez prier avec nous

  • Remerciez Dieu pour les contacts et l’apprentissage qui ont eu lieu lors de l’atelier au Burundi et priez pour le prochain atelier au Chili. 
  • Louons le Seigneur pour l’accueil positif que les projets des catalyseurs de niveau 2 ont reçu jusqu’à présent de la part des étudiants et des dirigeants de leurs mouvements nationaux IFES et d’autres personnes dans leurs contextes locaux. 
  • Priez pour la santé et l’énergie des catalyseurs qui continuent de mettre en œuvre leurs projets. Beaucoup d’entre eux jonglent entre leur rôle de catalyseur et de nombreuses autres responsabilités. 
  • Priez pour de bons partenariats et pour la faveur des autorités et des collaborateurs pendant que les catalyseurs poursuivent leurs projets. 
  • Priez pour les relations de mentorat que les catalyseurs entretiennent avec leurs « djadus » de l’ILC, afin que la confiance se développe, que les perspectives soient partagées et que des amitiés se nouent. 

Latest News

Find out more
All blog posts