VIDÉO : Exploiter la théologie et la science pour améliorer la santé mentale des étudiants  

La crise de la santé mentale chez les jeunes est un problème mondial qui a été signalé par l’Organisation mondiale de la santé, ainsi que par l’IFES dans son rapport sur les tendances mondiales, comme l’un des principaux défis de notre époque. La pandémie n’a fait qu’aggraver la crise. Dans les pays en développement comme la Côte d’Ivoire, la santé mentale est aggravée par la pauvreté, la violence et les violations des droits de l’Homme.   

Comment les chrétiens peuvent-ils réagir ?   

Nina, une étudiante Ivoirienne diplômée, en est à sa troisième année en tant que catalyseur de l’Initiative Logos et Cosmos (ILC ). Elle dirige un projet qui associe les perspectives bibliques et scientifiques pour promouvoir la santé mentale des étudiants de son université. Pour en savoir plus, regardez la vidéo de 5 minutes ci-dessous.  

En 2023 – 2024, 19 catalyseurs au total mènent des projets sur la théologie et les sciences en collaboration avec leurs mouvements nationaux de l’IFES. Chacun d’entre eux bénéficie d’un financement, d’un mentorat et d’une formation de la part de ILC et nombre de leurs projets cherchent à s’attaquer à des problèmes importants dans leurs communautés, tels que la biodiversité, la violence basée sur le genre et l’éducation à la santé autour des vaccinations. Découvrez l’ensemble de nos projets sur les pages web consacrées aux projets de ILC. 

Cette vidéo est en français, mais elle est sous-titrée en anglais. Une transcription en français est disponible sous la vidéo. 

Transcription en français:

[Texte à l’écran]  Le monde est confronté à une crise mondiale de la santé mentale chez les jeunes.  

[Texte à l’écran] Comment les chrétiens peuvent-ils réagir ?  

Nina :  En Côte d’Ivoire, il y a beaucoup de gens qui ont des problèmes de santé mentale. Cette année, au troisième trimestre nous avons appris que trois étudiants s’étaient suicidés. Il y a également eu deux cas de tentatives ratées.  

[Texte à l’écran]   Les catalyseurs de l’Initiative Logos et Cosmos dirigent des projets qui s’attaquent à des problèmes urgents.    

[Texte à l’écran] Le projet de Nina : “Exploiter la théologie et les sciences pour améliorer la santé mentale des étudiants”.  

[Texte à l’écran] Côte d’Ivoire  

Nina :  Je m’appelle Nina Ble Toualy. Je suis doctorante en criminologie. Mon intérêt pour le sujet de la santé mentale est né de différentes rencontres que nous avons eues sur le campus universitaire. L’année dernière, nous avons eu dix personnes, dix étudiants qui ont été internés dans des institutions psychiatriques.   

Les facteurs sont nombreux. Il y a la pression de la réussite dans les études, le manque de logement, le manque de nourriture. De plus, il y a la diversité au sein de la population étudiante, qu’elle soit socio-économique, ethnique ou religieuse, ce qui conduit souvent à des divisions.  

Sans oublier que nous avons traversé une crise politique qui a entraîné beaucoup de divisions, beaucoup de morts, beaucoup de violence aussi.  

La Bible nous dit que les êtres humains sont un corps, une âme et un esprit, et la théologie nous permet de voir que pour s’épanouir, les êtres humains doivent rester en contact à la fois avec leur environnement et avec Dieu.  

La théologie nous permet d’offrir un traitement holistique.  

Les troubles mentaux sont des blessures intérieures qui ont été mémorisées dans l’inconscient et dans les cellules de l’individu. Et c’est cet être intérieur, à travers la théologie, que nous pouvons traiter de manière holistique.   

L’objectif du projet de santé mentale est de promouvoir la santé et le bien-être psychosocial des étudiants. Plus précisément, nous avons étudié les contributions de la théologie à la question des problèmes de santé mentale.  

Nous avons également étudié les contributions de notre culture africaine ainsi que les différents tabous associés à ce sujet. Il est important de comprendre qu’en Afrique, il y a peu de sensibilisation à ce sujet. Et nous avons essayé de faire des évaluations et de mettre en place une unité psychologique pour pouvoir aider les étudiants qui souffrent de ce genre de problèmes.  

J’ai bénéficié, grâce à l’Initiative Logos et Cosmos, d’une formation, d’un suivi et d’un financement, d’un soutien humain et matériel. L’ILC a été au cœur de ce projet.  

En termes d’activités, nous avons organisé une conférence. Après la conférence, nous avons organisé un séminaire sur la santé mentale ainsi qu’un séminaire avec les églises.   

l’impact de ce projet a été énorme.  

Nous avons pu toucher plus de 45 personnes grâce à la distribution de brochures et aux séminaires et conférences.  

Au niveau psychologique, nous avons pu soutenir 14 personnes qui continuent à être soutenues par un psychologue et un pasteur qui les aident.  

Nos universités ont la possibilité d’aider les étudiants, de leur apporter une aide sociale et psychologique.  

Mais nous devons admettre qu’il y a beaucoup de travail devant nous.  

Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir.  

Au niveau universitaire, nous voulons savoir comment ces troubles se transmettent et comment nous pouvons mettre en place un programme de renforcement de la résilience.  

mettre en place un programme de résilience pour aider les étudiants à acquérir une capacité d’adaptation basée sur leur relation avec le Seigneur. Et de pouvoir surmonter les situations difficiles.  

La lutte pour la santé mentale est un engagement à la fois civique et théologique pour rejoindre le plan de Dieu qui est de prendre soin de la création dans toutes ses dimensions, de rapprocher sa création de Lui.  

Car le Seigneur m’a mise au défi dans cette mission de prendre soin des personnes vulnérables, des personnes souffrant de problèmes de santé mentale, des personnes qui ont besoin d’être écoutées, qui ont besoin d’être soutenues et des personnes qui ont besoin d’être aimées. 

LCI videos

Find out more
All blog posts