POURQUOI CE PROGRAMME EST-IL IMPORTANT ?

Notre vision est de voir des étudiants formés en communautés de disciples, transformés par l’Évangile et ayant un impact sur l’université, l’Église et la société pour la gloire de Christ.

Vision de l’IFES

De nos jours, les discussions sur la science et la religion sont principalement abordées par des érudits issus des universités et des séminaires occidentaux d’élite. Leur travail a fortement amélioré la qualité et la richesse de ces dialogues, mais ne bénéficie pas de la diversité des expériences et des perspectives des scientifiques du Monde majoritaire. 

La présence de l’IFES dans plus de 160 pays à travers le monde implique que ses mouvements nationaux sont le contexte idéal pour former une nouvelle génération de leaders d’opinion et de communicateurs dans le domaine de la théologie et des sciences, mais cette fois-ci des leaders issus du Monde majoritaire. 

Photo de deux catalyseurs écoutant une conférence

L’initiative Logos et Cosmos (ILC) équipe ses catalyseurs afin qu’ils deviennent des leaders d’opinion qui détiennent une vision intégrale. Pour y parvenir, l’initiative leur fournit le mentorat, la formation et le financement adaptés pour mener des projets  de sciences et théologie. Ces catalyseurs font partie des mouvements nationaux d’IFES, ce qui signifie qu’une communauté plus large de l’IFES tire profit des bénéfices du programme. 

Pourquoi le nom « Logos et Cosmos » ? 

Les concepts que recèlent ces termes du grec ancien, logos (mot ou λόγος) et cosmos (monde ou κόσμος) sont à la fois au cœur de la théologie chrétienne et de l’université. Logos signifie une compréhension globale. Il est la racine du suffixe -ologie, qui se retrouve dans de nombreuses disciplines académiques. Cosmos fait référence au monde, qui a été créé, qui est préservé et aimé par Dieu. Cependant, à cause du péché, ce monde est aussi un lieu qui se rebelle et s’oppose à Dieu, ce qui entraîne la souffrance, la pauvreté et la douleur.  

L’évangile de Jean est introduit avec l’affirmation suivante : « Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole [logos] était avec Dieu et la Parole était Dieu… et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle ». 

Photo d'étudiants lors d'un atelier dirigé par l'ancien Catalyseur Faustin Dokui

Jean identifie Jésus-Christ avec le logos (la Parole) qui est venu dans le monde de Dieu, mais qui a finalement été rejetée par la majorité et que peu ont reconnu. Ces derniers sont ceux que Jean appelle enfants de Dieu.  

À l’ILC, nous nous employons à rattacher le logos et le cosmos, ou en termes académiques modernes, nous essayons de faire le lien entre la théologie et les sciences, afin de participer à l’action transformatrice de Dieu dans le monde et de permettre l’épanouissement des sociétés humaines sous le règne de Dieu. 

L’ILC suit la tradition que défendait John Stott sur la « double écoute », où les chrétiens écoutent la Parole et le monde.   

« La ‘double écoute’, … c’est la faculté d’écouter deux voix en même temps, celle de Dieu à travers l’Écriture, et celle des hommes et des femmes qui nous entourent. Ces deux voix seront souvent opposées entre elles, mais en les écoutant, nous chercherons comment les mettre intelligemment en présence l’une de l’autre. La double écoute est indispensable à la formation du disciple et au travail missionnaire. »  

— John Stott, Le chrétien à l’aube du XXIème siècle1(1995)

La revue de l’IFES, Parole et Monde, suit, elle aussi, cette tradition. 

Si vous souhaitez aller plus loin, lisez les articles (en anglais) du blog de Ross McKenzie, le leader de l’ILC :  

  1. Le chrétien à l’aube du XXIème siècle, Volume I. Vivre aujourd’hui la Parole éternelle de Dieu, p.21. Éditions La Clairière, Inc : Québec, 1995 ↩︎

Abonnez-vous à Émerveillements, la newsletter de l'Initiative Logos et Cosmos